Translate

vendredi 1 janvier 2016

Le poids des mots


« X se trouvait devant un groupe d’apprenants dont certains présentaient des besoins éducatifs particuliers.  Elle décida donc de mettre en place des groupes à offres spécifiques, dans lesquels elle alternerait les situations fonctionnelles et les situations d’expérimentation afin que lesdits apprenants se trouvent en  ZPD. Situations nécessairement diversifiées, suffisamment complexes et vraies pour qu’ils poursuivent la construction autonome et différenciée des compétences. Fidèle aux objectifs fondamentaux intrinsèquement liés à l’individualisation des apprentissages et persuadée que le jeune est un apprenant potentiel, elle s’est ainsi équipée d’outils diversifiés dans le cadre de la nécessaire innovation impliquée par une approche transversale et diagonale. » Voici un texte créé en assemblant des expressions "jargonistiques" dont on trouve un joli stock ici. Texte que l'on pourrait facilement trouver dans n'importe quel écrit pédagogique en cours aujourd'hui. 



En ce début d’année propre aux bêtisiers, je vous propose un petit inventaire des mots et expressions de l’E.N., glanés dans diverses logorrhées pédagogiques. Tout se passe comme si changer les mots équivalait à changer les faits et les résultats, comme si l’emballage valait le contenu. C’est le mal du siècle. Si  chacun sait maintenant qu’on ne parle plus d’élèves mais d’apprenants, de crayon mais d’outil scripteur, je suis sûre que les quelques spécimens ci-dessous arriveront à surprendre quelques-uns d’entre vous. Attention, ce n’est qu’un échantillon … 

un apprenant -  un éduqué -  un public spécifique - des élèves à besoins éducatifs particuliers - l’appropriation des démarches – la remédiation - l’inappétence pour le travail - les personnes ressources – l’outil scripteur – la piste graphique - la construction du geste graphique aboutissant à la maîtrise du geste grapho-scripteur - le mode présentiel (qui normalement devrait s’accompagner de son inverse, le mode « absentiel ») - les champs disciplinaires, comme par exemple  l’ORL (organisation réfléchie de la langue), les arts visuels, la production d’écrits, les activités praxiques - le parler vrai et le faire sens - les situations fonctionnelles et situations d’expérimentation - les moments de langage - la production langagière - l’imprégnation linguistique - les énoncés embrayés - les marqueurs de personnes - le contrat de vie et la charte de comportement – milieu aquatique profond standardisé.
Pour conclure, je laisse la parole à notre intarissable Philippe Meirieu qui, pour l’occasion, fait preuve d’une grande lucidité (Meirieu Séance n° 12 de l’histoire des doctrines pédagogiques).
 «Les discours pédagogiques ne sont pas véritablement des discours dotés d'une cohérence interne

Bonne Année 2016 aux lecteurs d'Explicitement Vôtre !





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ne seront retenus que ceux qui sont en rapport avec le sujet, clairement énoncés, courtois, et non injurieux.