Translate

samedi 14 décembre 2013

La compréhension en lecture: nouvelles données

 Par : Edouard Gentaz, Liliane Sprenger-Charolles, Anne Theurel, Pascale Colé.

« Décodage, compréhension orale, vocabulaire : trois compétences clés pour favoriser l'apprentissage de la lecture des enfants de CP scolarisés en ZEP ».

Voici de nouvelles données probantes relatives à l’enseignement de la lecture. Il s’agit d’une étude réalisée par des chercheurs (Edouard Gentaz, Anne Theurel, Liliane Sprengler-Charolles, Pascale Colé) du CNRS et des universités de Grenoble, Paris Descartes et d'Aix-Marseille ; l’objectif était d’identifier les compétences à développer en vue d’améliorer les performances en lecture chez des enfants de CP en ZEP.

Il existe une relation complexe entre trois compétences fondamentales dans la compréhension de l’écrit (décoder, comprendre l’oral, vocabulaire). Cette relation dépend également de trois autres facteurs : la transparence orthographique, le niveau de l’élève et son statut socio-économique. Cette étude s’est penchée sur la contribution relative des prédicteurs de la compréhension dans un procédé longitudinal, du début à la fin de l’année de CP. 394 élèves de ZEP ont été concernés.

Conclusions :
Pour les élèves concernés, sur les nombreux facteurs influents dans la compréhension (qui représentent un total de 100%), les compétences de décodage sont 34%, la compréhension d’énoncés oraux 8.9% et le vocabulaire 4.5%. Les conséquences pédagogiques sont qu’une fois de plus, on nous dit et montre toute l’importance de la maîtrise d'un décodage juste, rapide, automatisé, ce qui ne doit pas faire oublier l’importance conjointe de l’oral et du lexique. Les chercheurs en concluent que cela pourrait aider les enseignants à repérer précocement les enfants à risques et à personnaliser l’aide qu’ils pourraient leur fournir.
˜

Cela fait quelques années que les études relatives à la lecture disent toute la même chose : l’importance de la maîtrise du code. Il serait peut-être temps, après ces années d’errements pédagogiques, de prendre ceci pour argent comptant et de voir enfin se généraliser dans les classes, des méthodes de lecture utilisant une approche explicite et efficace pour l’enseignement du code. Il serait peut-être temps que les données probantes soient diffusées auprès des enseignants et transformées en orientations pédagogiques. Il serait peut-être temps que notre ministère mette en application cette phrase de Vincent Peillon : " La pédagogie doit être attentive aux travaux de la recherche." Chiche ?





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ne seront retenus que ceux qui sont en rapport avec le sujet, clairement énoncés, courtois, et non injurieux.